dynamic-trame dynamic-trame
X

Contactez-nous


Agence de CommunicationImprimeurIndustrielCollectivitéAutre
En cliquant sur « ENVOYER »

• Vous sollicitez que nous vous recontactions afin de vous communiquer divers renseignements sur les produits ou commandes.

• Vous autorisez Feuille de Pierre / Stone-Paper à vous contacter ultérieurement par courriel, par voie postale ou téléphonique afin de vous informer et/ou de vous transmettre ses newsletters, actualités, et offres de produits. À tout moment, vous pourrez retirer votre consentement sur contact@feuilledepierre.fr.

• Vous accepter les conditions générales d'utilisation, conformément à la politique de confidentialité et au traitement des données personnelles. Voir traitement des données personnelles

Feuille de pierre

Passez en mode minéral

By mineralprint ®

dynamic-trame

Comment les banques françaises se préparent-elles au changement climatique ?

Comment les banques françaises se préparent-elles au changement climatique ?

Comment les banques françaises se préparent-elles au changement climatique et où en sont-elles dans la mise en œuvre des dispositions de l’article 173 de la loi sur la trans- ition énergétique pour la croissance verte?

Afin de répondre à ces questions, l’ACPR (Banque de France) a interrogé les principaux groupes bancaires français via un questionnaire, envoyé au cours de l’été 2018, et des entretiens bilatéraux, organisés de septembre à novembre. L’objectif était de dresser un bilan des évolutions constatées depuis la publication d’un rapport au Gouvernement, en mars 2017, consacré aux risques financiers liés au changement climatique auxquels le secteur bancaire est exposé.

Les principaux constats sont les suivants :

• De façon générale, on observe des progrès dans la prise en compte du risque climatique au niveau de la stratégie des groupes bancaires, assortis pour certains par des engagements de désinvestissement vis-à-vis de certaines filières très émettrices de gaz à effet de serre. Certains établissements, que l’on qualifie d’ « avancés » dans cette étude, ont commencé à développer certaines métriques destinées à piloter une « décarbonation » progressive de leurs portefeuilles. Mention est généralement faite de l’Accord de Paris même si l’alignement des stratégies des groupes sur l’objectif 2°C n’est pas toujours explicite ni déclinée au plan opérationnel et que les établissements se réfèrent rarement à la Stratégie nationale bas carbone.

• On note également une prise en compte croissante du risque climatique par les directions des risques des grands groupes, au-delà des fonctions RSE qui apparaissaient en première ligne en 2016, principalement sous l’angle du risque de réputation. Cette évolution se traduit dans certains établissements par une quantification croissante des risques et des expositions et des premières analyses de sensibilité des portefeuilles.

S’agissant des trois grandes catégories de risques climatiques, on peut noter le Risque physique, le risque de transition et le risque de responsabilité.

Plus d’informations : https://acpr.banque-france.fr/les-groupes-bancaires-francais-face-au-risque-climatique

< Retour aux articles

Partager sur les réseaux sociaux

Récemment publié